jeudi 1 mai 2008

Ali Farka Touré & Toumani Diabaté - In The Heart Of The Moon

J’aime particulièrement les disques qui poussent à l’évasion, au voyage, qui font marcher l’imagination, qui mettent en avant des personnages hors du commun… Et bien, le disque que je vous conseille cette fois entre parfaitement dans cette logique. En effet, ce « In the heart of the moon », disque que l’on classerait dans la catégorie des musiques du monde, vous entraine dans des contrées lointaines aussi bien dans l’espace que dans le temps.

Ce disque est à mettre à l’actif de 2 artistes maliens, Ali Farka Touré et Toumani Diabaté. Le 1er était l’un des musiciens africains les plus connus, sa carrière s'est échelonnée sur plus de 40 ans à travers le monde. Il est devenu célèbre grâce à plusieurs Grammy awards, il a multiplié les collaborations avec de grands artistes occidentaux (tel que Ry Cooder), et a même œuvré dans son pays pour aider ses concitoyens. Bref, un grand homme (malheureusement disparu il y a 2 ans). Le second, plus jeune est l’un de ses disciples, connu pour être l’un des plus grands joueurs de kora, instrument traditionnel.

Concernant le disque, il est pratiquement uniquement instrumental, avec Ali Farka Touré à la guitare (son instrument de prédilection) et Toumani Diabaté à la kora. Ce disque compte une dizaine de morceaux, tous plus ou moins improvisés, démontrant la virtuosité de Toumani Diabaté, dégageant une grande pureté. Pour apprécier ce disque, il faut s’imaginer être transporté dans des campagnes africaines arides, à l’abri du soleil sous des arbres. L’orchestration des plus simples, nous fait s’imaginer à l’aube de la vie, fait remonter en nous les plus anciennes sensations humaines. En somme, ce disque nous ramène aux racines communes de tous les Hommes. Un grand merci à eux !


free music

2 commentaires:

BZH Matth a dit…

C'est clair, cela fait tellement voyager que cet album devrait figurer dans la rubrique "Carnets de voyage plutôt.

Merci Clément, c'est un genre que je te connaissais pas !

Clément a dit…

En fait, j'ai découvert Ali Farka Toure il y a déjà un moment dans la bo de l'auberge espagnole et je n'avais pas eu l'idée depuis de chercher plus à découvrir. Mais maintenant que je connais j'adore.